L’agro-quoi? L’argrotourisme défini.

Sep 1, 2021

Selon la définition du MAPAQ, l’agrotourisme c’est « ouvrir les portes de son entreprise agricole aux touristes pour qu’ils puissent s’initier à l’agriculture et découvrir les productions. Il s’agit d’une activité complémentaire à l’agriculture ».

L’agrotourisme, c’est le pont qui rejoint les deux opposés de notre chaîne alimentaire, le consommateur et le producteur.

L’agrotourisme, c’est une mise en relation et un réveil face à un univers encore trop méconnu, soit l’agriculture.


 L’agrotourisme peut prendre différentes formes allant de la visite de la ferme, à l’hébergement, à la restauration, la dégustation, à la vente de produits agroalimentaires et beaucoup plus. Cependant, peu importe l’activité agrotouristique, l’objectif demeure toujours le même : créer des liens de proximité entre le producteur et le citadin, l’aliment et le mangeur, le terroir et le touriste. Ce rapprochement est l’essence même de l’agrotourisme.

L’agrotourisme fait profiter toutes ses parties prenantes en passant par l’agrotouriste, le producteur, la région et l’environnement.

Notre dernier article 5 raisons pour faire de l’agrotourisme met bien en valeur les bienfaits de l’agrotourisme pour le participant, notamment se rapprocher de ses producteurs, de son terroir et de ses aliments en toute convivialité.

Cela dit, l’agrotouriste n’est pas le seul à y retirer des bénéfices; le producteur pratiquant de l’agrotourisme y gagne aussi sur trois différents niveaux. Tout d’abord, sur le plan économique, il gagne en diversifiant les revenus via les frais d’accès et surtout par l’entremise de la vente de produits. En second lieu, l’agrotourisme contribue à faire croître la visibilité et la notoriété des producteurs participants. Et finalement, cette activité propose une opportunité privilégiée d’échange entre producteur et consommateur, permettant aussi un transfert de passion et de savoir-faire.

À l’échelle régionale, l’agrotourisme permet de mettre en valeur une région et d’attirer des nouveaux touristes; c’est une forme de tourisme rural qui contribue à la vitalité des territoires ruraux. L’agrotourisme est aussi une forme de tourisme durable. D’un premier coup, cette forme de tourisme contribue directement à l’achat local et aux circuits courts ce qui diminue la distance voyagée par les aliments achetés réduisant ainsi l’émission de gaz à effet de serre. Cependant, l’impact environnemental le plus important dans le secteur alimentaire n’est pas le transport, mais bien les méthodes de production. Effectivement, les producteurs pratiquant de l’agrotourisme sont des producteurs ayants un souci pour le respect environnemental et animal. Ce sont les gens qui sont prêts à ouvrir leurs portes aux autres et à partager leurs façons de faire, qui n’ont rien à cacher et qui sont fiers de ce qu’ils font et comment ils le font. L’agrotourisme supporte ainsi des producteurs avec des pratiques durables et responsables, ce qui a un impact environnemental positif.

C’est alors notre responsabilité comme consommateur d’en apprendre davantage sur nos producteurs québécois et de voter avec nos fourchettes pour des gens passionnés qui cherchent à promouvoir les valeurs que nous voulons mettre de l’avant dans le monde. Quelle meilleure opportunité de faire cela que dans un contexte de découverte et de plaisir via une excursion agrotouristique?

En bref, l’agrotourisme valorise l’agriculture de proximité, remédie aux ruptures importantes entre les citadins et le monde agricole et contribue à un système alimentaire plus résilient.